• Il était une fois, la jeune fille et le déo…

    Titre peu évocateur mais pourtant… C’est l’histoire d’un déo... 
    Qu’est-ce qu’elle va nous raconter comme connerie la fille encore ? Oui on se le demande…  

    Et bien c’était l’histoire d’une fille, qui, pour ne pas puer (normal) du dessous de bras, s’était mise à se mettre du déo. A l’époque elle devait être en pleine crise d’adolescence, les boutons, la peau grasse, les parfums eau jeune et donc le déo en bombe narta, fa and co. 

    C’était trop la mode à l’époque, au lycée on les apportait pour comparer entre copine, quand à la fin du sport, on cachait nos odeurs sous une tonne de bombe parfumée… Ah le lycée… Ça avait même commencé au collège en fait.
    De l’autre côté des vestiaires il y avait du scorpio et du Axe, bah ouai les petits coqs faillaient qu’ils sentent bon pour les petite minettes.

    Il était une fois, le déo…

    Bref passèrent quelques années quand soudain la planète a dit Halte aux déos bombe (en même temps se désodoriser avec des bombes ressemblants aux bombes aérosols des chiottes......
    Il en reste pas mal dans les rayons pourtant, mais apparaissent plus de sticks, des sticks tout collants,  la fille les a testé puis est passée rapidement aux déos « liquides » à bille. Et là c’était pas mal le truc, elle aimait le concept.

    Donc vers la vingtaine, forte de son expérience de sniffeuse en déo, elle se pencha sur le déo Dove, trop bien Dove est proche des femmes. La fille, elle adorait l’odeur de ce déo bille bleu, il lui plaisait grave bien en fait… Elle eut finalement une belle histoire d’amour (longue histoire même) avec ce déo.

    Des informations circulèrent que les sels d’aluminium étaient mauvais pour la santé, qu’on n’avait pas encore bien tout analysé, mais que c’était mieux de les éviter. La fille sure que son déo près des femmes les évitaient ne se posait pas de questions, cela ne pouvait pas le concerner, il ne pouvait pas lui faire ça.

    Il était une fois, le déo…

    Quand soudain, après 10 ans d’idylle sans auréole ni odeur, elle se rendit compte que ce déo était un traitre ! 10 ans de sels d’aluminium sous ses pauvres aisselles, 10 longues années, 2 grossesses. Mais mon dieu, que s’était-il passé ? Elle n’avait rien vu à son petit jeu ! Ah oui, il pouvait se vanter qu’il avait des vitamines hein, qu’il était sans alcool, petit cachotier ! Il lui suffisait pourtant de lire l’étiquette ! Mais non elle n’avait certainement pas voulu voir la vérité.

    Elle le plaqua sans ménagement, en lui cherchant vite un remplaçant, plus jeune, plus beau, qui sent bon le sable chaud. Mais aucun ne fit l’unanimité.
    Tous ces déos sentaient trop fort, n’étaient pas efficace sur la transpiration, ou sur les odeurs… Vraiment elle ne pouvait pas compter sur eux

    Il était une fois, le déo…

    Elle fut si triste durant cette période, pensant qu’elle resterait seule, sans déo pour la soutenir pendant les longues journées chaudes d’été, les périodes de stress et durant le sport…

    Mais un jour, arrivant dans la jolie boite d’une box beauté, apparut LE déo, celui qu’elle attendait depuis tant de temps, la pierre d’alun !
    Pourtant elle l’avait déjà testé Alun, mais non il faisait mal, il était carré, pas pratique à utiliser, MAIS celui-là, il était beau, en stick, à l’abri dans son petit packaging si pratique.

    Il était une fois, le déo…

    A l’utilisation, lui passer la tête sous l’eau suffisait pour l’appliquer toute en douceur, une forme ronde et douce pour ses aisselles, génial. Aucune odeur dérangeante de parfum de synthèse, il était vrai, il était neutre, il n'avait pas d'alcool dans son stick, il est beau cet Alun.
    Mais elle douta, cela ne peut être possible ? Un déodorant naturel ? Il ne doit pas être efficace, je vais le côtoyer en cachette, se dit-elle, au cas où il m’abandonnerait lâchement et qu’il fasse pleurer mes aisselle de toute sa sueur et qu’il me fasse sentir le bouc … Elle le testa donc chez elle, à l’abris des regards….

    Il était une fois, le déo…

    Et bien non, il resta fidèle, elle osa sortir avec lui, même par grosse chaleur, mais non il ne l’abandonna pas. Ses aisselles restaient sèches, elles ne puaient pas !!!
    Elle ne le testa pas encore en salle de sport, tout simplement parce qu’elle avait abandonné le sport depuis quelques années… mais ce n’était que partie remise, elle le mettra à l’épreuve, il n’y a pas de raison.

    Voilà comment cette fille et cet Alun continuèrent leur idylle pour une durée encore inconnue…. Sans avoir peur pour sa santé (à moins qu’un jour on ne lui annonce qu’Alun est aussi un traitre ? Là ça serait un coup dur… mais ceci est une autre histoire.)

    THE END.



    Et pour information : http://www.toutsurlesdeodorants.com/la-pierre-dalun-et-les-sels-daluminium/68-quest-ce-que-la-pierre-dalun-

    « La Travel Box… Il était temps que vous partiez en vacances MyLittleBox… ♥ The Sunday Nail Battle : Ice & Candy ♥ »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Amylouise
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 09:44

    coucou !

     

    Pour la pierre d'alun j'ai été fan pendant un temps mais ...il y a eu un hic comme beaucoup de scientifique le disent il n'est pas prouvé que la pierre d'alun ne dispose pas des même proprietés que les sels d'alu!minium utilisé en cosmétiques. La pierre d'alun n'a rien de naturellement flatteur  mise à part son slogan dit naturelle....

    Donc après renseignement plus poussé dont je ne ferai pas le monologue ici je suis retournée à mon déo vichy parce que la pierre d'Alun est tout aussui nocif !

    2
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 09:55

    Non tu vois je n''étais pas au courant de cela !!!!
    Donc je vais me renseigner ! Il y aura un Tome 2 alors ^^ 

    3
    Amylouise
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 10:06

    Ma dermato quand je lui avais dit ce que j'utilisais comme déo m'avait mise en garde mais ne m'empêchait pas de l'utiliser ..ensuite j'ai lu un article des observatoires cosmetiques et d'autre sarticles de revues ça m'a dissuadé ^^

    4
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 10:10

    Je viens de trouver un article qui n'est pas si alarmant pourtant, je vais faire d'autres recherches :)
    Mais perso je préfère une pierre d'alun naturelle, qu'un déo ou il y aura forcéments d'autres additif, après voir quelle est la proportion dangerosité ! 

    5
    Tartoflan
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 10:58

    * Mode transcription OFF *

    Ahah ! J'adore !

    Ici aussi je sors avec Alun depuis que je l'ai reçu... dans une beautybox ^^

    Certaines pierre d'alun ne sont pas 100% potassium apparemment, et donc contiendrait de l'aluminium. Mais je pense qu'une pierre, naturelle, doit surement faire beaucoup moins de dégâts qu'un déo industriel.

    * Mode transcription ON *

    6
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 14:02

    ^^
    Je suis du même avis Tartoflan, de toute façon ils nous trouveront toujours quelques choses pour nous faire peur !
    Et surtout et biensur, pour ne pas effrayer les gens et qu'ils continuent a dépenser leurs sous dans les grandes marques de supermarché Dove and co.  

    7
    bribri974
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 16:20

    Super ton article!!! Moi aussi c'est le dove qui m'a trahie!!!!! Je cherche encore un digne remplaçant... ;)

    8
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 17:09

    héhé bribri, si tu trouves n'hesite pas e me dire sur qui tu as craqué !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :