• Le cas couche lavable - PART 1

    IMG_7638.JPG
    Première Partie... C'est un vaste sujet qui mérite d'être un peu développé ^^


    Et oui, je suis une maman, qui se maquille qui se pomponne, mais aussi une maman qui change des couches et qui lave des ptit culs... Donc aujourd'hui pas de vernis ni de rouge à lèvre... Un sujet moins glam' mais un chouille moins futile aussi!

    Après avoir tenté l'aventure lingettes lavables, je me suis lancée dans la couche lavable... Ahhhh quelle aventure!

    La couche lavable c'est bien, c'est écologique, économique (sauf quand on est une maman qui craque sur toutes les couches lavables mimis qui sortent régulièrement ! C'est une catastrophe... comme la mode on a juste envie de tout ^^)
    Mais pour continuer dans le -ique, c'est pas pratique  pour moi...

    Je vais vous faire part de mon aventure avec les couches lavables, et je vais vous ferais partager l'aventure d'autres mamans dans la prochaine partie de mon article.


    Tout d'abord une petite présentation de la couche lavable, par Linda, maman du site Lili Nappy, qui a prit le temps de répondre à quelques petites questions de base que je lui ai posé : 

    Bonjour Linda, Merci d'avoir pris le temps de répondre à mes petites questions ... C'est parti !

    CM : Concrètement qu'est ce qu'une couche lavable? 
    Linda : Une couche lavable est une couche composée entièrement de tissus, sans produits chimiques comme c'est le cas actuellement dans les couches jetables.

    La plupart des couches lavables s'utilisent comme des jetables à la différence près : on le met dans une machine à laver (ou dans un seau à couches en attente d'une machine) au lieu de les jeter.

    CM : Pourquoi les privilégier aux couches jetables?
    Linda : Il existe beaucoup de réponses à cette question :

    - l'utilisation des couches lavables coûte moins chère que des couches jetables selon la marque, le modèle et le nombre de couches achetées, l'économie varie de 30 à 60% environ.
    Une calculatrice est d'ailleurs à votre disposition sur le site de Lili Nappy : http://www.lilinappy.fr/cout

    - l'utilisation des couches lavables est beaucoup plus écologique que les couches jetables : plus d'un million d'arbres sont abattus chaque année pour la production de couches jetables, un enfant utilise au moins 4500 couches jusqu'à  l'âge de la propreté, soit une tonne de déchets non biodégradables par enfant.
    Nous rappelons souvent que pour le lavage des couches lavables, nous utilisons énormément d'eau, ce qui est vrai mais la production de couches jetables demande beaucoup plus d'eau encore ;)

    - la santé de bébé : sans rentrer dans les détails, une couche jetable est composée de produits chimiques qui peuvent être néfaste pour bébé (le polyacrylate de sodium entre autre).
    Pour les petits garçons : les matières plastiques des couches jetables élèvent la température des testicules, ce qui pourrait entraîner des stérilités à  l'âge adulte !
    Ce qui n'est pas le cas des couches lavables : la partie "imperméable" des couches lavables est respirante, ce qui laisse respirer la peau de bébé, les tissus utilisés sont dans la plupart des cas des tissus naturels noir biologique.
    Lorsque les tissus utilisés ne sont ni naturels, ni biologique, ils sont quand même certifiés öko-tex.

    CM : Faut-il un équipement spécial pour bien commencer? Combien de couches pour bien débuter? 

    Linda : Pour débuter, il ne faut surtout pas acheter un pack d'une seule et même marque, il faut tester plusieurs type/modèles de couches lavables (selon ses préférences) pour voir les modèles qui conviendront le mieux à bébé.
    Pour débuter en faisant une machine tous les 2 jours, il faut compter environ 18-20 couches lavables. 

    CM : Y a-t-il des astuces pour réussir son aventure avec les couches lavables?

    Linda : Il ne faut pas commencer avec des idées pré-conçues, si les parents se posent des questions, ne pas hésiter à les poser sur des forums, facebook de Lili Nappy ou encore me contacter directement.
    Bien se renseigner avant d'en acheter afin de ne pas être déçu par la couche lors de son utilisation sur bébé.
    Avoir un minimum d'accessoires : un seau à couches pour stocker les couches en attente de lavage, une lessive ne contenant pas de savon de marseille (une lessive écologique même premier prix est parfaite), et un désinfectant (type miofresh).
    Si les parents veulent y aller doucement, ils peuvent mixer entre couches lavables et couches jetables biodégradables dans un premier temps, afin de s'habituer à l'utilisation des couches lavables. 


    Cet interview m'a toute chamboulée (oui oui je suis très sensible hein), car j'ai revendu certaines de mes couches, et il m'en reste à revendre... Mais la piqûre de rappel de Linda (oui parce que moi je savais un peu tout cela, j'ai voulu qu'une pro vous explique bien tout) j'avoue que je suis perdue... il va falloir que je m'organise... allé que je vous raconte un peu ma petite histoire avec la CL (la couche lavable pour les intimes) :
    Tout commenca avec les couches lavables Gro Baby, sur ma première puce elles étaient trop juste au niveau des cuisses... j'ai enchaîné fuite après fuites, je n'aimais pas l'odeur, pourtant elles étaient jolies... J'ai donc tout revendu très rapidement...
    Sont passés quelques mois, un deuxième bébé en route, une furieuse envie de faire bien pour ma fille et pour la planète, je rachète donc un lot Pop In V3 (oui c'est technique mais vous trouverez tous les détails sur Lili Nappy ne vous inquiétez pas). Je les ai mise à ma grande fille quelques fois (euh ... une ou 2 au max lol), et essayé une fois à ma plus petite (un tout ptit peu plus mais vraiment pas beaucoup certaines couches sont encore totalement neuves lol), mais encore une fois, mon manque d'organisation m'a fait abandonner : n'aimant pas les odeurs (et pourtant les pop in n'en ont pas... mais j'avais peur qu'elles apparaissent avec le temps), je les pré-lavais vite fait à chaque pipi ou popo à l'eau claire, et je les gardais dans une bassine... Mon rythme de lessive n'étant vraiment pas régulier (oui on a beaucoup de fringue c'est une cata, mais ça permets d'éviter de crouler sous le linge qui sèche dans mon petit appartement, toute la semaine!), je me suis vite lassée de laisser mes pauvres couches humides dans la bassine.... Pourtant je suis tout à fait convaincue des bienfaits pour la planète et pour mes filles... Mais je crois que ma santé mentale a prit le dessus ces derniers mois (lol)

    Vous voyez donc pour moi c'est pas gagné... Vous allez me dire que je préfère perdre du temps à écrire des articles qu'à laver mes couches? Possible mais la vie de maman est déjà bien crevante, me faut mon petit temps pour moi aussi :p

    Dans le prochain épisode, vous aurez le témoignage de plusieurs mamans qui ont vécu et vivent l'aventure couche lavable... To be continued ...
    IMG_7633-copie-3.JPG

    « Mascara Ultra Tech - KikoBeige Poudré #21 - Laque Evidemment Rouge Baiser »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Décembre 2011 à 12:04
    Lolaa

    Les couches lavables et moi, on était de grandes copines, puisque je suis même allée jusqu'à en faie moi-même ;)

    Pour que ce soit encore moins contraignant, je stockais les couches sales à sec, sans prélavage aucun, dans un bac aéré (type panier à linge avec un couvercle, mais des trous dans les parois). Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'y avait pas d'oeur (note en passant : si caca, évidemment je jetais à la poubelle hein, parce que ça, oui y'a des odeurs ^^) et je faisais mes tites lessives tous les deux jours sans problème ni temps perdu ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :